L’Europe dit non à l’ACTA

Enfin ! Enfin une réponse censée fasse à cet outil de dictature (je sais, je me lâche). L’Europe (ou plutôt les eurodéputés) ont mis leurs cou***** sur la table pour rejeter ce traité (qui n’a rien d’un traité). Son nom : ACTA.

Je vais vous faire une petite piqure de rappel : ACTA pour…. (j’en rien à foutre) est un soit-disant traité qui vise à mettre en place de nouveaux systèmes pour identifier et punir les méchants pirates (90% des abonnés internet, à moins que thepiratebay ne sert qu’à télécharger des iso de debian). En tout cas ça, c’est la version officielle parce qu’en réalité, c’est un accord entre plusieurs pays (ceux de l’Union européenne, l’Australie, le Canada, le Japon, la Corée du Sud, le Mexique, le Maroc, la Nouvelle Zélande, Singapour, la Suisse et les États-Unis) qui impose un contrôle une collaboration des FAIs et autres sociétés vous permettant de consulter le monde merveilleux d’internet.

Maintenant ce petit rappel fait, nous pouvons avoir encore quelques sueur froides en pensant au fait que le texte à été refusé à 5 reprises (par 5 organisations dans l’UE) et qu’il n’avait toujours pas été enterré… jusqu’à maintenant !

Mais ne vous réjouissez pas trop vite… Non non non ! Vous pouvez toujours faire confiance à la ténacité et à la perspicacité de nos chères dirigeants qui, je n’en doutes pas, ce sont déjà remis au travail pour nous pondre une nouvelle saloperie dans le même style.

fred

Blogueurs fou qui prend plaisir à partager et expliquer l'actu high-tech et parfois généraliste ! PS : de temps en temps je vous fournis des tutos !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *