Google retire la presse Belge de son index après une condamnation en justice

Faisons un point sur la situation avant de commenter cette actualité. Copiepresse, société qui protège les droits d’auteurs de la presse belge, à attaquer en justice Google pour reprendre sans rémunérations, ni même autorisations, le contenu des sites des différents journaux pour les remettre dans leur système maison : Google Actualités. Ce plagiat était flagrant, c’était un gros copié-collé (même si les sources étaient citées, le contenu est protégé par des droits d’auteurs). La cour d’appel de Bruxelles a prononcé l’arrêt suivant (je vais cité une partie de l’arrêt, vous pouvez le retrouver ici) :

Condamne Google à retirer des sites Google.be et Google.com, plus particulièrement des liens “en cache” visibles sur “Google Web” et du service “Google News”, tous les articles, photographies et représentations graphiques des éditeurs belges de presse quotidienne francophone et germanophone, représentés par Copiepresse, et des auteurs dont SAJ et Assucopie justifieront qu’elles détiennent les droits, sous peine d’une astreinte de 25.000,00 € par jour de retard, sauf en ce qui concerne le quotidien L’Echo pour le seul service “Google News”.

Maintenant, ces choses étant éclaircies, revenons à l’actualité qui nous occupe : de nombreux sites, comme clubic (pour ne citer qu’eux), n’hésite pas à dire que :

Google : le numéro un mondial de la recherche en ligne a en effet sciemment évincé ces derniers de son index, en réaction aux poursuites engagées à son encontre par Copiepresse, la société qui se charge de gérer les droits des différents quotidiens francophones et germanophones belges.

Ils parlent même à un moment de punition ! Je voudrais simplement leurs dire que Google ne fait qu’appliquer sa condamnation. Il faudrait arrêter de tout le temps crier au scandale sur Google.

Par contre, il est assez marrant de constater que lorsque qu’on recherche : lesoir.be, lalibre.be, lameuse.be; on a aucun résultat par rapport à ces sites.

On ne devrait pas parler de punition mais plutôt d’auto-mutilation de la part de ces quotidiens qui n’ont par l’air d’avoir conscience que Google à une très grosse influence et qu’ils apportes un flux énorme de visiteurs. Ne pas se retrouver dans son index est un gros manque à gagner ! Ok, ils ne respectaient pas les droits d’auteurs, mais c’était de la pub gratuite, qui redirigeait directement le visiteur sur la page du quotidien ciblé !

Sur ce, je vous laisse, j’ai eu ma dose de capitalisme débile pour la journée !

fred

Blogueurs fou qui prend plaisir à partager et expliquer l'actu high-tech et parfois généraliste ! PS : de temps en temps je vous fournis des tutos !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *